mardi 21 août 2012

Être fière d’être différente !?

Je ne laisserai pas la source de mon point de réflexion parce que quelque chose m’échappe chez cette personne, je n’ai pas compris ce qu’elle cherchait à dire, et puis j’avoue…il y a comme un côté politisé dans ses propos que je n’aime pas. Mais il m’est difficile d’ignorer les questions que cela soulèvent en moi.
Cette note sera un essai, un brouillon de réponse, et de ça je suis fière, ne plus foncer tête baissée, car à présent avoir au coeur ma belle Hippocampe me tempère, m’apaise (je ne m’exalte plus qu’en songeant passer la frontière)…
Donc d’abord j’ai cette envie de balancer des pourcentages, mes pourcentages de différence, mais je devrais vérifier mes chiffres…de toute manière ça n’a aucune importance… être différent : c’est ne pas être dans la moyenne ? dans les 75 % ?  dans les 99,99 % ?...
Première conclusion : nous sommes tous différents !
Première question : A quel degré la différence commence à faire souffrir ?
Réponse : Cela dépend de chacun.
Autant parler de soi…
Moi j’ai trois grandes différences, je vous les livre en ordre d’importance, d’apparition dans ma vie : je suis gauchère, je suis lesbienne, je suis psoriasistique. Et à votre avis ? Qu’est-ce que j’ai envie de soigner, de cacher, de vivre avec et d’en être fière…C’est la dernière !!!
J’ai d’autres différences encore mais de moindre importance, notamment une que je liquide en ce moment, de celles sur lesquelles je peux agir, je dois même dire parce qu’il en va de ma vie…
Et voilà je sens que tu ne comprends plus tellement rien à ce que je dis, mais tu continues à me lire, tu continues à me lire parce que nous avons la même différence, celle de n’attacher aucune fierté à ce que nous sommes

20 commentaires:

  1. Oui. :-)
    Mais avoir un peu de fierté de soi, de temps en temps, ça doit être bien quand même.
    Tu me fais penser à un bel écrit qui s'appelle le Gaucher... "cette main préférée à toutes nous enlève à la duplication de l'ombre..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison, de temps en temps il faut, même on doit être fier lorsqu’on manque de la reconnaissance de ceux qu’on aime.
      J’ai trouvé le texte… http://caledemon.blogspirit.com/archive/2006/05/11/la-main-et-le-gaucher-episode-li.html
      …je suis perplexe, il y a tant d’interprétations, mais ça me plaît ! Merci Lynxxe

      Supprimer
  2. En même temps... fierté n'est pas orgueil... c'est un regard sur soi qui n'est pas de complaisance mais le résultat de luttes, de combats, de courage aussi et d'honnêteté. Être fière de soi, c'est être en accord avec soi. Être fière de soi, c'est s'aimer sans que cela ait à voir avec de l'égocentrisme mais bien plutôt dans la tolérance de soi qui permet le contact à l'autre. Être fière de soi, c'est vivre sans remords parce que même dans l'échec, on sait qu'on aura tout tenté. Alors il n'y a aucune ostentation, aucune arrogance, aucun égoïsme. Non, juste une harmonie même imparfaite, peu importe, mais qui permet de faire tenir ensemble le puzzle de notre propre construction. Fière de moi ? Oui, je le crois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dame Pilote, de vous être posée ici pour éclaircir les mots.

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Je crois ce qu'il est important avant tout c'est l'amour, l'amour et l'acceptation de chaque part de soi...

    Ce matin j'ai écris une lettre à Dieu, ou du moins à une certaine image de ce que j'ai de dieu. Je voudrais la partager ici avec toi :)

    Bonjour,
    Je voudrais t'exprimer toute ma gratitude ce jour.
    pour toute l'aide et pour tout l'amour que tu m'apportes chaque jour, même si je ne le vois pas toujours immédiatement, je sais a présent que tout est présent :)
    Tout est bon a prendre, tout est bon apprendre...
    apprendre et a transformer aussi, nous somme vraiment en cocréation et c'est toute la richesse de notre rencontre. nous sommes fait pour être heureux et pour prosperer..
    Et pour cela nous n'avons aucune limite que celle de notre regard.
    La douleur intense que j'ai ressenti hier était une alarme qui pointait dans mon regard quelque chose qui ne collait pas avec "ma réalité interne" avec mon être profond.
    La base de toute relation que ce soit a l'autre ou a soi doit être amour et confiance.
    J'ai vu sur une blog cette citation : non pas ce qui devrait être, mais ce qui est.
    mais accepter ce qui est, c'est paradoxalement un travail de transformation. Le blé par exemple est, mais il ne va pas être utilisé de la même façon par un boulanger, un éleveur d'animaux, un semeur, ect...
    Donc la douleur ne venait pas de ce que j'ai recu, mais dans ma capacité a recevoir et a transformer ce qui est reçu.
    Comment je le prends aujourd'hui ?
    comme une invitation a grandir en confiance interieur, a m'appuyer sur mes propres guides qui ont manifesté leur présence et qui m'ont apporté leur aides.
    La confiance grandi avec l'action, avec la part active, en prenant une part active dans la la croissance de mon intériorité, en étant à l'écoute et en transformant et mettant en œuvre les "matériaux qui me sont proposés"
    quelque soit leur origine, il proviennent de la même source :)
    -confiance
    m'aimer d'avantage et concrètement le mettre en action.
    respecter mon mode de fonctionnement interne.
    me "vêtir" tout en restant simple, en empathie, et a l'écoute.
    cultiver l'amour, la confiance, l’écoute et le reste suivra...

    Merci immensément, mon dieu
    Merci immensément mes guides,
    Merci immensément toutes formes de vie.

    *

    Je rajoute il faut beaucoup de travail et de persévérance pour transformer une faille en force d'amour, il faut beaucoup de temps, de patience, et ne pas avoir peur de remettre en jeux chaque instant de notre vie non pas ce que l'on est mais ce que l'on "crois" être.

    Je t'embrasse et te remercie pour tout ce que tu es :)

    Virginie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Virginie, tu avais disparu de partout, je n’ai même pas ton email, nous avons des choses en commun, des choses noires, terriblement noires, mais aussi l’espoir. Je suis passée par dieu aussi. Tout ce que tu dis est tellement vrai. Ne reste pas trop dans le silence s’il te plaît.

      Supprimer
    2. Mon mail c'est v-plumebleue@orange.fr (on ne sait jamais, si je m'évanouie encore dans les airs :) )
      amitié

      Supprimer
  4. Je serai brève. tu es différente parce que tu es unique, c'est pour cela que tu es une princesse ! Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas faux tout ça chère Ariaga !!! Merci ! Je t'embrasse

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Qu'est ce que tu es collante !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      Merci Phasme d'être toujours là quand il faut;)

      Supprimer
  6. de
    passage dans une autre île
    je te connais gentille
    et tu sais que je "t"aime"
    liquide
    liquide

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu as pris de gros pulls !!! Brrrr...
      C'est une île magnifique, où l'eau est plus que la vie, mais la beauté...

      liquide

      liquide ?

      Supprimer
    2. il fait beau
      il fait chaud
      surprenant

      liquide du verbe liquider !!!

      Supprimer
    3. ..mais non !!! du nom commun "eau". Je pense que c'est une île d'eau...c'est tout !

      Supprimer
  7. Ca faisait un bail, mais je reviens lire un peu et ça me touche plus que je ne le voudrais. J'ai juste trouvé une petite phrase qui m'aide à peut-être accompagner mes différences à l'autre : "De peur de rapetisser, nous oublions de grandir, de peur de pleurer, nous oublions de rire." Moi j'ai encore très peur.... Merci d'être encore là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette petite phrase,grande de réconfort, enfin pour moi. Je n'ai jamais lu Paulo Coelho, mais quelqu'un qui m'était chère me faisait vivre ces lectures...et je me souviens d'un jour où nous devions marcher à petits pas le plus possible. Je n'ai plus le souvenir triste mais je ne pourrais jamais lire cet auteur, par contre je suis toujours heureuse qu'il puisse aider d'autres personnes.
      Merci pour ton passage et si j'osais...oui...peux-tu me laisser un prénom ou un pseudo ?

      Supprimer
  8. C'est mieux que Anonyme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus qu'un bail alors...Merci d'être sortie de ton anonymat.

      Supprimer

Laisser quelques mots ?