jeudi 19 juillet 2012

de l'encre sans titre...et mon sourire


Francine Simonin

Elle s’appelle Amour et c’est vers elle que tous mes mots se tournent et s’envolent pour se prendre au filet de son désir. Je ne suis plus le simple papillon aux ailes de l’éphémère, le caméléon globe-trotter qui disparaissait à chaque nouvelle apparition d’un arc-en-ciel. Je suis celle liée à elle.
Elle est cet arbre aux feuilles émouvantes de mon paysage, sur lequel l’hippocampe sage que je suis aime se fondre à son feuillage.

Elle est celle à qui j’aime écrire.
Elle est toi tout simplement.

8 commentaires:

  1. Quoi de plus beau que l'amour, sous quelle que forme que ce soit. Je ne t'oublie pas Princesse.

    RépondreSupprimer
  2. Que pense l'arbre, vivant 3000 ans de nous voir nous agiter en si peu de temps. Nous devons lui être incompréhensible, sauf le jour où il nous voit arriver avec une hache...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut le faire trembler autrement Jeanmi...!

      Supprimer
  3. Si les hippocampes se mettent a jouer aussi bien de leur encre que vont devenir les poulpes ?
    enfin l'important dans tout ça c'est l'Amour et le Sourire !
    amicalement

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais pas Virginie, je n'ai pas l'intelligence d'un poulpe !

    RépondreSupprimer
  5. à tracer ce chemin qui fait lien,
    rien ne m'éloigne de toi,
    pas même les silences,
    que sont-ils
    sinon le murmure continu
    de tes mots dans ce feuillage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme tu es belle
      comme le vent
      qui de son silence m’ensorcelle
      pour me prendre
      entre les feuilles de ta présence

      Supprimer

Laisser quelques mots ?